Opération pneus

La semaine dernière, je suis allé, avec mon camion, récupérer de vieux pneus dans la benne du vendeur de pneus. Avec, je vais pouvoir me réaliser plusieurs choses : un composteur, ainsi que des tours à pommes de terre, et des parterres de fleurs.

Composteur :

J’ai tout d’abord récupéré deux pneus de poids lourds, avec lesquels je me suis fait un composteur d’un mètre cube. Pour cela, j’ai fait un trou dans le côté du pneu à la perceuse, dans lequel j’ai pu ainsi introduire la lame à métaux de ma scie sauteuse, pour ainsi découper les bords du pneu, et ne garder que les parties centrales et cramponnées.

Les deux pneus ainsi découpés seront alors empilés l’un sur l’autre, puis remplis lorsque je disposerai d’un mètre cube de litière de toilettes sèches à composter, ainsi que de divers déchets de jardin.

Ces pneus forment un très bon composteur, puisque la couleur noire du pneu aide la litière à monter en température et ainsi à lancer la fermentation. Le caoutchouc du pneu, épais de 1 à 3 cm, isole cette litière, ce qui permet aussi de mieux en maintenir la température ; et la forme cylindrique permet parfaitement, à l’ensemble, de fermenter en même temps. Je recouvre même le tout d’une plaque opaque, ainsi, une fois la température due à la fermentation redescendue, les vers de terre peuvent s’y installer, et terminer rapidement la décomposition, tel un lombricompost, sans que j’aie besoin de mélanger le tout à nouveau.

Tour à pomme de terre :

J’ai ensuite récupéré plusieurs pneus de grosses voitures, que j’ai découpé de la même manière, et avec lesquels je vais pouvoir tester la culture des pommes de terre en « tour ». J’ai donc décidé de l’endroit où installer ma tour à pommes de terre, de manière à-ce que l’endroit, une fois celle-ci démantelée, puisse accueillir une culture de menthe, ou de mélisse, ou autre.

Puis j’ai sarclé un disque de la taille de mon pneu, et décompacté la terre à la pioche sur cet espace ;

J’ai placé mon premier pneu, ainsi que 7 pommes de terre germées (ici, de la race Chérie ; mais comme il vaut mieux utiliser des variétés tardives, j’en ai réalisé une autre avec des tubercules de la variété Nicola) ;

Que j’ai recouvertes, en remplissant le pneu à raz-bord, d’un mélange de terreau à base de fumier de vache, d’un peu de sable (environ 1/5°), et d’un tout petit peu de cendre (environ 1/10°), après que celle-ci ait été trempée et filtrée (pour la lessive), de manière à apporter de la potasse à mes pommes de terre.

Plus tard, dès que les tiges affleureront la surface, je placerai un deuxième pneu au dessus, que je remplirai à nouveau, et ainsi de suite, jusqu’à-ce que les feuilles se développent dès qu’elles affleurent. En théorie, les tubercules devraient alors se développer sur toute la hauteur des tiges, donc sur une hauteur de 4 ou 5 pneus (d’où l’intérêt d’utiliser plutôt des variétés tardives : plus elles mettent longtemps à pousser, plus on peut monter la hauteur de la tour). Je devrais donc pouvoir obtenir une production par tubercule, 5 à 7 fois plus importante que lors d’une culture en pleine terre. Mais ce n’est que la théorie, et j’ai tout de même planté 400 tubercules en pleine terre, sous la paille et les tontes de gazon, sur mes deux nouvelles buttes. Les tours à pommes de terre ne seront que du rab. Plantées en même temps, je pourrai comparer les résultats entre rendement en pleine terre, et rendement en tour, avec le travail qu’elles ont respectivement nécessité.

Et les « déchets » de pneus ?

Pour ce qui est des déchets des pneus de voiture, je n’ai pas trouvé d’utilisation à ces parties découpées ; elles partiront donc pour la déchetterie. Par contre, je vais utiliser celles des pneus de poids lourds pour « encercler » et contenir des cultures de plantes envahissantes, comme la menthe ou la mélisse. Leur forme va me permettre de venir rouler dessus avec la tondeuse à gazon, et ainsi de ne pas avoir besoin d’enlever l’herbe à la main autour de ces parterres, et leur taille est suffisamment large pour empêcher les racines de menthe de se répandre aux alentours.

Publicités

Étiquettes : , , , ,

17 Réponses to “Opération pneus”

  1. goeland60 Says:

    Euh… quand est-ce que tu DORS ???… !!! :-)))

    • Ramite Says:

      😀
      Je te remercie de t’inquiéter pour moi;
      mais je te rassure : j’ai déjà terminé le boulot dans les vignes, ça n’a pas duré longtemps 😉

  2. Tour à pommes de terre « Graine de flibuste Says:

    […] les voilà qui, déjà, pointent presque leurs nez à la surface. Après les avoir plantées (voir mon article à ce sujet), j’ai à nouveau fait des recherches sur le net pour m’assurer de pratiquer la bonne méthode, […]

  3. néobio Says:

    si tu lachais ta bibine histoire de faire quelques fotots de plus?
    on sait que tu est fatigué mais là tu exagères un pti pneu
    quand même un pti peut!!!

  4. toolate Says:

    ok pour samedi matin
    je viendrai avec mon grand
    mais s’il te plait ne range pas ta bibine
    j’ai pas encore testé ton urinoir

  5. Gente Says:

    Bonjour Ramite
    C’est en parcourant le web, que je me suis arrêté sur le vôtre, que je trouve extraordinaire dans sa diversité, pour ce qui concerne le caoutchouc venez voir mon site
    L’idée de ce site http://www.gravurecaoutchouc.com et de faire connaître à tous, une matière noble. Tout le monde l’utilise tous les jours, parfois même elle rebute… et bien ! À partir de maintenant c’est fini. Vous allez découvrir et aimer le caoutchouc sous formes diverses, insolites, techniques d’arts, industrielles, déchets, et bien plus encore.
    Cordialement Gérard

    • Ramite Says:

      Merci;
      C’est intéressant, ce recyclage que vous faites.
      Je risque désormais de me rendre régulièrement en Dordogne, du côté de Périgueux.
      Peut-être que je passerai admirer tout ça un de ces quatre…

  6. Tambouille» des objets en pneus Says:

    […] : et pour le jardinage, cliclic (merci Trolette !) Tags: plastique, pneus, recyclage, […]

  7. Adèle Deborde Says:

    Au milieu des marécages Bill Mollison fabrique des îles avec des pneus placés à plat et en quinquonce. On recouvre ensuite de terre et on peut cultiver !
    J’ai un livre qui parle de l’Art des jardins : un talus est maintenu avec des pneus décalés pour suivre la pente, remplis de terre. On y installe des espèces couvrantes et bientôt le talus est végétalisé, sans dépense et en évitant l’encombrement du dépotoir !

  8. jambe Says:

    bonjour ramite,
    après ces 2 années de composteur à toilettes sèches en pneu, tu en es toujours satisfait ? ça n’empêche pas le compostage aerobique ?
    j’en ai fait un le mois dernier, mais n’ayant pas trouvé de pneu de camion ou tracteur, je l’ai fait avec de bêtes pneus de voiture, et… ça chauffe pas ! il y a même une fourmilière dedans…
    par contre l’avantage, vu qu’il n’est pas très loin de la maison c’est que en comparaison avec le compost ouvert dans des palettes, ça sent beaucoup moins l’ammoniaque aux alentours.

    • Ramite Says:

      Salut Jambe.
      Pas de soucis d’anaérobie, mon compost est couvert de jolis champignons blancs, et très peu d’odeurs aussi. Par contre, le compost des toilettes sèches chauffe rarement. Mais l’avantage des pneus, c’est que, placés au soleil ils permettent une montée en température suffisante pendant l’été, même sans montée en température interne.
      Conter deux pneus de poids lourd l’un sur l’autre par an pour une famille de 3-4 personnes.
      Pour les pneus de poids lourd, il suffit d’aller chez un garagiste spécialisé pneus, si lui n’en a pas, il te dira lequel de ses collègues en a, localement.

  9. Lalays Says:

    Vraiment merci beaucoup pour ce partage et retour d’expériences, des explications claires qui vont beaucoup m’aider… je vais essayer cette année la tour de pomme de terre, car j’en ai un peu marre de me baisser et de piocher pour planter, arroser et récolter…alors je pense que cette méthode aura au moins un avantage: c’est d’économiser mon dos ;))) et puis les enfants vont être heureux… je vais m’essayer avec des caisses en bois! (pas de pneu, je recycle…). A voir!

  10. a380 Says:

    Bonjour, un grand bravo pour ce blog. Le résultat de la Tour à pomme de terre est il concluant ? niveau rendement ça donne quoi ? Merci d’avance !

  11. will Says:

    Est-ce-que sa marche avec des pnesu scooter ? ce serait un résultat délicieuse non ?

  12. Dora Séla Says:

    Bonjour Merci pour cette super idée du composteur mais comment ça se passe? On met deux pneus l’un sur l’autre les déchets dedans et on attend combien de temps? ensuite on récupère la terre ou on enlève les pneus que l’on met ailleurs et on recommence? Merci de m’aider je suis novice.
    Belle soirée nathalie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :